Accueil > Autour de la paro

Lettre SPP 56, 3ème trimestre 2012

 
Dernière mise à jour le sam. 01 déc. 2012

Lucky, unlucky

Début septembre et bien sûr la rentrée, etc, etc... Non, je vais essayer d’éviter ce « marronnier » d’automne. Ceci est d’autant plus facile que je n’ai pas l’impression d’être rentré et que mon environnement et mes concitoyens me paraissent étranges. L’esprit encore à 15 000 km de Paris, au fin fond de l’Australie, je trouve étonnante cette absence de kangourous à la tombée de la nuit sur le Champ de Mars, ainsi que celle de crocodiles sur les bords de Seine. La piste rouge défoncée menant habituellement à mon cabinet a été recouverte de béton. Bizarrement, tous les automobilistes se sont donné le mot pour rouler à droite et je ne vous dirai pas qui dans mon entourage semble avoir une tête d’aborigène. Enfin, il paraît que ces symptômes sont transitoires et que tout cela devrait normalement disparaître dans quelques jours !

Le grand événement de l’été fut sans conteste les jeux Olympiques de Londres avec des résultats très honorables pour nos athlètes français. Ces jeux faisaient suite à Europerio 7 à Vienne, qui est un peu notre olympiade professionnelle à nous, paro et implanto.

Malheureusement, sur plus de 7 800 participants, la délégation française ne comptait que 200 membres bien moins que la grande majorité des pays européens, même les moins peuplés. Comment expliquer cette sous-représentation française au plus grand congrès européen ? Est-ce que finalement, à force de multiplier les handicapes et de nous attacher des boulets aux pieds (réglementations inapplicables, nomenclature antique, charges et impôts dissuasifs, concurrence déloyale de centres « low cost », articles de presse accusateurs…) notre dynamisme, notre volonté et les moyens de nous former commencent peut-être à manquer.

À signaler également, la disparition dans 3 mois du D.U. de parodontologie de Paris V dirigé par Claude Bigot qui quitte ses fonctions universitaires mi 2013, faute de reprise de flambeau (Olympique?). Heureusement, tout n’est pas gris dans le monde de la paro-implanto et nous avons eu des raisons de nous réjouir. Citons un congrès national fin mars très réussi à Montpellier avec une forte participation ; des conférenciers français brillants à Europerio dans plusieurs sessions (Alexandre Sarfati, David Nisand, Jean-Louis Giovannoli, Pascal Valentini, Daniel Etienne…) et l’accréditation au niveau Européen par l’EFP du D.U. de Paris VII dirigé par Philippe Bouchard. La SFPIO Paris reste depuis sa création ce lieu unique de convergence de nos deux facultés parisiennes qui ont formé la très grande majorité de nos adhérents. Elles apportent du « sang neuf » à notre société par l’intermédiaire de nombreux étudiants qui deviennent de nouveaux membres.

Le bureau de la SFPIO et moi-même seront heureux de vous accueillir le 4 octobre prochain pour écouter le Professeur Bruno Gogly nous parler de l’utilisation des cellules souches gingivales et pour échanger avec Sofia Aroca sur son expérience clinique d’une nouvelle membrane en chirurgie plastique parodontale.

PS : Signalons la présence le 4 octobre, en plus de nos partenaires commerciaux habituels, d’un stand de l’association Laurette Fugain qui oeuvre pour les dons de vie, parmi lesquels le sang de cordon pour les cellules souches.

Télécharger la lettre SPP : Lettre SSP 56 HQ(2).pdf

Testez-vous

Présentez-vous un ou des signes
de maladie parodontale, un ou des risques de développer une maladie parodontale ?

Répondez au questionnaire

Galerie Photos

SFPIO PARIS

Société Française de Parodontologie et d'Implantologie Orale de Paris

15 rue des frères Vinot
77220 Tournan en Brie

Tél. 01 64 07 08 13

sfpio.paris@gmail.com

Qui sommes nous ?

S'inscrire / Devenir membre

Dernière mise à jour générale le mar. 27 juin 2017